DreamHost est un des plus gros hébergeurs américain notamment connu pour ses offres d’hébergement mutualisé à bas prix, permettant un trafic théorique de 5TB par mois, et offrant plus de 500Go d’espace disque. Ca, c’est pour le côté vendeur, de l’autre, DreamHost vient d’être l’auteur d’une bourde absolument incroyable : facturer tous ses clients jusqu’à fin décembre 2008 suite à une erreur humaine.

Et la facture est lourde : 7.5 millions de dollars. Comment est-ce possible ? DreamHost l’explique avec son humour habituel via son blog. L’humour a du mal à passer pour certains clients prélevés, alors que d’autres saluent la transparence de l’hébergeur.

Gros Doigts

En fait, DreamHost possède certaines machines dédiées pour les traitements internes. Certaines de ses machines ont été mises à jour peu avant noël.
Josh Jones voyant les revenus en baisse en ce début d’année, décide de relancer les traitements de paiement pour les dernières semaines. Action bien rodée effectuée régulièrement pour relancer les paiements bloqués.
Cette action n’aura aucun effet, Josh Jones devine alors que le problème provient des machines mises-à-jour, à cause d’une incompatibilité du module de paiement via carte de crédit.

La modification à effectuer étant simple, elle est rapidement mise en oeuvre, testée et déployée.

Seulement, il restait encore à relancer les paiements des dernières semaines, pour les machines qui étaient jusque là défectueuses.

Pas de problème, Josh Jones décide de faire ça manuellement et relance les paiements pour les dates du 2008-01-14, 2008-01-13, 2008-01-12, 2008-01-11, 2008-01-10, 2008-01-09, 2008-01-08, 2008-01-07, 2008-01-06, 2008-01-05, 2008-01-04, 2008-01-03, 2008-01-02, et 2008-01-01.

Il aurait sûrement du s’arrêter là, mais décide de continuer jusqu’à la date de mise en service des nouvelles machines, et continue : 2008-12-31, 2008-12-30, 2008-12-29, 2008-12-28, 2008-12-27, 2008-12-26, et 2008-12-25…

Vous n’avez rien remarqué ?

Avant 2008, il y avait… 2007!!!

Hébergement, la crise!

Le logiciel de paiment lança alors les prélèvements pour tous les vilains clients qui n’avaient pas payé pendant au moins 11 mois jusqu’à décembre 2008! Soit les plus de 7 millions de dollars!

Josh Jones de DreamHost considère alors qu’il s’agit d’un bug ou d’une erreur de développement : pour lui personne ne devrait avoir besoin de facturer pour une date future, alors pourquoi inclure cette fonction ?
Il imagine le développeur laissant cette possibilité : « Quel est le problème à être plus flexible ? ». Pour DreamHost… le problème c’est 7.5 millions de dollars.

D’autres diront que pour ce genre d’opérations, ne pas doubler les contrôles humains est un peu léger. Ils ont certainement raison, DreamHost devrait peut-être revoir son workflow de facturation…

Les victimes ont bien entendu été indemnisées, par contre l’histoire ne dit pas si elles resteront chez DreamHost.

Le monde de l’hébergement semble décidément bien chaotique, et ressemble trop souvent à du bricolage… N’est-ce pas ? ;)

 


 

3 réponses pour "Hébergement : DreamHost se plante et facture $7,500,000 à ses clients"

  1. Jean François Porchez  Surfe sur Safari Safari 523.12.2 avec Mac OS Mac OS
    17 janvier 2008 @ 16:50
    1

    J’ai des sites web chez Dreamhost et j’ai reçu une de ces factures d’un montant X3, mais tout a été corrigé dans les heures suivantes, je reste super content de leurs services et tarifs. Ils sont extra, largement mieux que d’autres que j’utilise en France… Super réactifs! bravo Dreamhost.

  2. gqujalsasqa  Surfe sur Internet Explorer Internet Explorer 6.0 avec Windows Windows XP
    23 août 2009 @ 7:24
    2

    gNsyTl lokjnmjmveuj, [url=http://idqrykntvpyq.com/]idqrykntvpyq[/url], [link=http://lnbeudmimsaj.com/]lnbeudmimsaj[/link], http://wcsoqgaeppcl.com/

  3. Patience  Surfe sur Google Chrome Google Chrome 32.0.1700.102 avec Windows Windows 7
    28 mai 2014 @ 6:06
    3

    Good to see real expertise on display. Your cobruinttion is most welcome.

Un Hulk ça va, un PapyGeek...Bonjour les dégâts. +